A la une !

Le Magazine Swissmade nous a consacré un article dans son dernier numéro. Nous remercions chaleureusement son journaliste Timm Delfs pour ce coup de projecteur sur notre travail.

Et comme l’article est en Allemand, en voici le résumé :

LA PRÉCISION À SON APOGÉE

La société de Bienne, Générale Ressorts est le plus grand et le plus ancien fabricant suisse de ressorts pour montres mécaniques dans le segment du luxe.

Au début du 15ème siècle, les poids ont été remplacés par un ressort en acier en guise de mécanisme d’horlogerie, ce qui a entraîné une révolution dans le monde horloger.

Le ressort est assemblé dans une roue dentée creuse en forme de tambour, il constitue toujours le stockage d’énergie de chaque montre mécanique. Cependant, la taille, la précision et surtout la composition de l’acier à partir duquel les ressorts sont fabriqués ont changé.

UN TRAVAIL POUR LES SPÉCIALISTES

À l’âge d’or de la production suisse de montres mécaniques, à la fin des années 1960, on comptait 16 fabricants de ressorts en Suisse. Aujourd’hui, il y en a encore trois ; Générale Ressorts à Bienne est le plus important d’entre eux et fournit la quasi-totalité de l’industrie horlogère du secteur du luxe.

100 RÉFÉRENCES DIFFÉRENTES EN PARALLÈLE

Depuis 2009, la société, forte de 50 ans d’histoire, fait partie du groupe indépendant Acrotec, qui regroupe seize fournisseurs spécialisés.

“Nous sommes là pour concrétiser les idées de nos clients”, explique Jean-Michel Uhl, CEO de Générale Ressorts. “Nous produisons environ 100 références différentes en parallèle”, déclare M. Uhl. “Le catalogue de ressorts et de barillets que nous fabriquons comprend environ 3000 variantes, que nous pouvons livrer à tout moment.”

 

Pour lire l’article complet en Allemand :